Suzane: « J’ai très envie d’une suite à cette histoire »

Avant de se produire au Festival Bebop le samedi 6 novembre 2021, l’artiste Suzane sest confiée à Vitav depuis sa loge. Figure engagée de la pop française, ses paroles touchantes sur fond de rythmes électros lui ont apporté une ascension fulgurante sur la scène et un succès à l’international.

« J’ai beaucoup regardé les images des Victoires de la musique pendant le confinement »

Vous êtes la lauréate de la Révélation scène aux Victoires de la musique 2020. Quelle est votre ressenti par rapport à cette récompense ?
Ce moment a été pour moi un des plus beaux et des plus surprenants de ces deux dernières années. Je ne m’attendais pas à recevoir un tel titre – on ne s’y attend jamais. J’étais déjà très impressionnée d’être nommée aux Victoires. Je me rappelle partager à ma mère, il y a 10 ans, mon souhait de participer à cette cérémonie, ce qu’elle considérait comme un grand rêve : la savoir en pleurs devant sa télévision parce que je venais de recevoir cette Révélation scène était très émouvant. Pendant le confinement, j’ai beaucoup regardé ces images puisque nous avons tous été enfermés chez nous quelques jours après. Ce souvenir représente une sorte d’ascenseur émotionnel.

« Mon spectre musical est très large »

On retrouve dans votre album (Toï Toï) autant de sujets de société que de thèmes très personnels : quelles ont été vos sources d’inspiration ?
Je considère avoir des influences musicales assez larges. Grâce à Internet, nous faisons partie d’une génération qui écoute beaucoup de genres différents. Quand j’étais enfant, c’était surtout la chanson française, des chanteurs réalistes qui décrivent le quotidien de leur époque : Brel, Barbara, Piaf…J’ai découvert plus tard l’électro et le rap, avec des artistes comme Diam’s, Mc Solaar ou Orelsan. Pendant la création de l’album, allier les tempos dansants et les thématiques d’actualité s’est fait assez naturellement. La cause écologiste, l’homophobie, le harcèlement de rue font partie de notre quotidien, il est donc normal d’en parler en chanson.

Comment abordez-vous ce retour sur scène et vos retrouvailles avec le public après ces mois d’isolement ? Cette période a été difficile à gérer pour nous tous. Je me suis moi-même posé beaucoup de questions sur notre manière de vivre. Après avoir été privés de contact humain et distanciés, les gens étaient crispés à l’idée de revenir à la normale, mais je sens qu’on commence à s’autoriser à lâcher prise, à se détendre. J’espère que les gens continueront à s’amuser et à vivre malgré les nouvelles difficiles.

« Je suis impatiente de livrer de nouveaux morceaux actuellement en création »

Avez-vous de futurs projets en tête ?
Sans trop en dire, je suis effectivement en train d’écrire des chansons. J’ai très envie d’une suite à cette histoire qui a très bien commencé. Des gens la suivent et l’écrivent avec moi, et je suis impatiente de leur livrer ces nouveaux titres qui me hantent nuit et jour.

Propos reccueillis par Lilou RICHARD.

Crédits photos : Mamadi SANGARE.

Samedi 6 novembre 2021, Suzane en showcase à la Fnac du Mans à 17h30 (gratuit) puis au Festival Bebop à 20h20 (31 € sur pace). Infos sur le site www.bebop-festival.com

L’instagram de Suzane: https://www.instagram.com/suzanemusique/ 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *