Mariama Sonko : vers une agriculture durable et paritaire ?

Samedi 26 janvier s’est tenue, au théâtre des Quinconces, la 14e édition des rencontres Femmes d’Histoire, événement organisé par l’association éponyme. La journée était rythmée par des conférences et des films documentaires autour de la thématique de la place des femmes dans l’agriculture en France et dans le monde.

« La semence est le patrimoine de nos peuples »

Comme l’a souligné Evelyne Delaistre, présidente de l’association, « les femmes rurales, on ne les voit pas, on ne les entend pas ». Pour aller à l’encontre de cette réalité, de nombreuses invitées étaient à l’honneur cette année, dont Mariama Sonko, agricultrice sénégalaise et présidente du mouvement Nous sommes la solution, célébrons l’agriculture familiale africaine au Sénégal. Avec une courte vidéo documentaire et une prise de parole efficace, la conférencière a présenté les bienfaits des méthodes agricoles ancestrales utilisées par de nombreuses femmes africaines sur la biodiversité, la fertilité des sols et la santé des consommateurs locaux. Avec cette démonstration, Mariama Sonko a incité les Européens à développer des modes de culture similaires. « La semence est le patrimoine de nos peuples », a-t-elle déclaré. « Nous devons gérer la vie en harmonie autour de notre espace de vie ». Cette conférence a notamment donné lieu à une mise en garde : « il y a des risques de tuer l’agriculture en France si on la confie à des industriels où des institutions financières ».

À la suite de son intervention, les invitées de Femmes d’Histoires ont échangé avec le public. Pierre Guerlain, ancien président des Carrefours de la pensée, a pris la parole pour résumer avec finesse et talent le symbole fort que représentait la présence de Mariama Sanko à cette rencontre : « Vous êtes dans le local et vous pouvez avoir une influence globale ».

Site de l’association Femmes d’Histoire : www.femmesdhistoire.fr ou www.facebook.com/rencontres.femmesdhistoire

Clarisse BOIS.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *