La transition vers un monde durable, un défi de taille

Selon une étude scientifique publiée en 2012, une partie de l’humanité pourrait disparaître avant la fin du siècle – 2100 donc – si l’impact de l’être humain sur l’écosystème continue à annihiler les conditions de vie stables sur Terre.

A la suite de l’Accord de Paris signé à la COP21, les questions climatiques et l’urgence d’apporter des solutions s’impose aux pays du monde entier. Les dérèglements se manifestent de plus en plus, notamment à travers l’augmentation de la fréquence et de l’intensité des catastrophes naturelles et des phénomènes migratoires. Face aux crises économiques, écologiques et sociales, les scientifiques s’accordent pour dire qu’ il faut dès aujourd’hui entamer la transition vers un monde plus durable.

Le Halo Magazine.

 

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *