« Fier d’être allé jusqu’au bout »

Écrire 366 vers en 366 jours : c’est l’objectif que s’était lancé l’Arnageois de 17 ans, en 2016. Le jeune poète sarthois a réussi son pari.
 
Aujourd’hui, « fier d’être allé jusqu’au bout », le lycéen est prêt à présenter son œuvre baptisée On n’est pas sérieux quand on a dix-sept ans. Son texte fera l’objet d’une exposition programmée en mars à la médiathèque Simone-de-Beauvoir à Arnage. L’aventure touchant à son dénouement, le jeune auteur sarthois avoue sa « peur d’arriver à la fin » du poème qui l’a accompagné pendant toute une année. Sur 366 vers, il délivre une réalisation teintée par sa vie quotidienne et qui dépasse, en définitive, le stade de simple défi.
« Je cours après le temps, il ne reviendra pas. » (245e jour).
Crédit : Mamadi Sangaré.
Le texte de Guillaume sera présenté sous forme d’exposition.
Le jeune auteur poétise l’année 2016 en l’intériorisant avec ses hauts et ses bas, proposant une vision complète ponctuée par des événements dont on se souvient tous : « Orlando mon amour…Rêves-tu demain ? » (164e jour). Ainsi, Guillaume Houdant offre un regard poétique unique sur l’année de ses 17 ans.
 
Guillaume PAVIUS.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *