Fantômes fait revivre les lieux abandonnés

La MJC Ronceray (Le Mans) accueille depuis le 9 avril l’exposition « Fantômes ». Cet événement figure au programme du 11e festival Connexions/Rencontres urbaines. Ce travail collectif composé de matières premières issues de lieux abandonnés réunit différentes formes d’art (peinture, photographie, illustrations…). Les créateurs, THE BLIND, WIDE et PERSU (collectif 100Pression), étaient présents au vernissage pour répondre aux interventions du public, expliquer et dévoiler les secrets de leurs créations.

« Nous sommes les fantômes des lieux abandonnés »

Qu’évoque « Fantômes » ?
PERSU. Lorsque nous pratiquons l’urbex (exploration urbaine) et que nous laissons une trace de nous avec nos graffs, nos œuvres deviennent les fantômes qui hantent les lieux. Nous sommes les fantômes de ces lieux abandonnés.
THE BLIND. Fantômes fait notamment référence aux récupérations de matériaux, de fragments de lieux en voie de disparition comme des photographies, des vielles portes ou des volets.

Comment est conçue votre exposition ?
WIDE. C’est un travail à 6 mains à partir de ce que nous avons récupéré durant nos périples. Nous composons, découpons et assemblons. Nous intégrons tous les styles artistiques sur le même format.
PERSU. Le fait de mélanger nos styles et nos pratiques rend le travail plus intéressant. Je suis plus sur les graffitis, il y a du volume avec l’intégration de l’alphabet aveugle de THE BLIND et de la peinture graphique/numérique de WIDE.

Quels sont les points forts de votre démarche artistique ?
THE BLIND. Il y a un rapport au recyclage. Le côté éphémère des lieux abandonnés est mis en lumière.
PERSU. Nous faisons revivre ces lieux, cela donne une touche mystique et abstraite à l’exposition. C’est une invitation à l’exploration et à ressentir les œuvres plutôt que de chercher à les comprendre.

Propos recueillis par Noémie COURCELLE.

Exposition visible jusqu’au samedi 27 avril à la MJC Ronceray, au Mans, boulevard de la Fresnellerie. Entrée libre. Infos sur le site www.connexions-festival.fr

Photos : Noémie Courcelle.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *