La discrimination a inspiré Layonne Don-g

Samedi 6 mai avait eu lieu le Marché des jeunes créateurs, au Mans. Le photographe de 24 ans y exposait sa série de photographies intitulée Contraste.
 
Quel est le thème de votre exposition photographique ?
Je traite de différentes formes de discriminations. Chaque tableau est accompagné d’un texte que j’ai écrit pour l’illustrer. En quelque sorte, ces mots sont une porte ouverte vers l’univers de chaque tableau et c’est une façon de les réunir dans un contexte et une histoire.
 
Comment avez-vous invité des personnes à poser ?
Il y a des gens que je connais et il y en a d’autres que j’ai croisés dans la rue. Je les ai interpellés en leur disant : « votre tête me parle pour un tableau que je souhaite réaliser. Je voudrais que vous participiez à mon expo ». Après avoir expliqué ma démarche, certains ont accepté directement et d’autres sont partis en courant. Pour le choix final des photos, j’ai fait les choses au feeling.
 
Quel message souhaitiez-vous faire passer à travers ces clichés ?
Je veux dire aux gens : « fermez les yeux et ouvrez un petit peu plus les oreilles », parce qu’on s’attarde sur énormément de détails, sur la couleur, sur l’appartenance, les origines… En jouant avec les contrastes, je voulais montrer que nous sommes humains avec nos différences, nos qualités et nos défauts.
 
Propos recueillis par Isaure-Marie BEJJANI.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *