Fary : « Je rêve de la scène depuis tout petit »

Vendredi 7 avril, Fary, étoile montante du stand-up, était de passage au Mans. L’humoriste sera une des têtes d’affiche du Forum Jeunes, vendredi 22 septembre prochain.

Que retenez-vous de vos débuts au Jamel Comedy Club ?

Je rêvais de faire de la scène depuis tout petit, mais j’avais un peu d’appréhension. J’étais attiré par le stand-up, mais ce genre était stigmatisé en France le stand-up et considéré comme un sous-art, alors qu’il est respecté aux Etats-Unis. Devos, Bigard ou même Gaspard Proust, c’est du stand up. Kader Aoun, mon metteur en scène, m’a encouragé à me lancer. Il me disait que c’est en y allant et en montrant que je peux faire la même chose mais à ma manière, avec mes différences, que le public allait accrocher.

Quelle sont vos limites dans l’humour?

On peut rire de tout, sans être dans la moquerie. C’est justement la vertu que peut avoir notre métier. Quand les personnes concernées par mes sketchs en rigolent, l’objectif est atteint. Concernant la politique, j’en parle sans vraiment en parler. La politique ne se limite pas à imiter Hollande ou à parler du 49-3. C’est parler avec humour du droit des homosexuels, du racisme ou d’autres faits de société.

Vendredi 22 septembre, à partir de 18h, plateau humoristes au Mans, Jacobins/Quinconces.

Propos recueillis par Camille DALICIEUX.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *