Sport émergent, le Laser Run gagne à être connu

Créé en 2015, le Laser Run réunit deux disciplines : le tir au pistolet laser et la course à pied. Cette discipline mixte en plein essor se développe en club et au sein des établissements scolaires.

Dans le Laser Run, l’athlète doit atteindre 5 fois la cible. Dès qu’il a réussi, il quitte le stand de tir et enchaîne sur le parcours de course (au bout de 50 secondes, il doit quitter ce stand, même s’il n’a pas atteint l’objectif). Sur la course, la distance varie entre 200 m et 600 m. L’athlète effectue 2 à 4 séquences de tirs/course. Les parcours sont adaptés en fonction de l’âge et de l’aptitude physique. 

  

Ce sport est idéal pour ceux qui aiment se dépasser. Effectuer 3 fois 600 m, en ayant pour seule pause le fait de tirer sur la cible, est un exercice éprouvant qui demande de se surpasser.

Le Laser Run donne l’occasion de pratiquer un sport collectif en petit effectif. Cette discipline impose également la mixité. Les équipes mixtes sont ainsi composées de 5 membres, 4 coureurs (2 filles et 2 garçons) et un jeune officiel chargé d’arbitrer. En sport adapté, elles sont composées de 2 compétiteurs, dont un porteur de handicap et d’un jeune arbitre. Une fois que le premier membre a terminé sa série tirs/course, il passe le relais à son coéquipier. Chacun joue un rôle au sein de l’équipe. 

 

Ce sport se développe au sein des collèges et des lycées grâce à l’UNSS (Union Nationale du Sport Scolaire). Une équipe du lycée Montesquieu, au Mans, a remporté le championnat départemental et le régional. Cette formation s’est qualifiée pour le championnat de France UNSS, samedi 9 avril 2022, à Talence (Gironde). 47 équipes ont participé à la compétition qui s’est déroulée dans un esprit éco-responsable.

Texte et photos : Lucie BREFFEIL.

  

  

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *