Au Mans, ils unissent leurs forces contre le harcèlement

Le lycée Touchard-Washington intègre le programme « Sentinelles et Référents ». Ce dispositif a pour but de former un groupe à repérer et agir sur des situations de harcèlement. Des élèves, des membres du personnel de l’établissement, une représentante de parents d’élèves et un partenaire extérieur ont suivi une formation de quatre jours. Ensemble, ils ont appris à repérer les phénomènes de bouc émissaire et d’isolement afin de mieux accompagner les victimes.

  • Repérer des situations indécelables si l’on se place du côté de la norme, de la règle, de la loi…
  • Agir auprès des élèves et des adultes isolés ou harcelés
  • Intervenir auprès de toute situation de violence et de souffrance et plus spécifiquement pour prévenir les situations de grand mal-être pouvant aller jusqu’au suicide
  • Proposer une perspective commune face à des phénomènes très diversifiés dans des contextes contrastés : moqueries, ostracisme, jeux de bagarres, règlement de comptes, rackets, discrédit, humiliation, cyber-harcèlement…

Pendant quatre jours (du 4 au 8 octobre 2021), un groupe composé d’adultes et d’adolescents du lycée polyvalent Touchard-Washington (Le Mans) a suivi une formation pour devenir « Sentinelles et Référents ». Ce programme est né à l’initiative d’Eric Verdier, psychologue communautaire. Ce dernier organisait et animait la formation à laquelle participait entre autres, la conseillère principale d’éducation de l’établissement, une représentante des parents d’élèves, ainsi qu’une agent de restauration. Ensemble, ils ont multiplié les temps d’échanges et analysé diverses situations en prenant notamment part à des jeux de rôles ou en visionnant des séquences vidéos. « La semaine a été intense et forte en émotions », confiaient les participants. Cette session a été bénéfique à tout point de vue : « Nous avons beaucoup appris. C’est ensemble, en unissant nos forces et en étant à l’écoute, que nous pouvons faire bouger les lignes. »

« Ce dispositif a pour objectif de prévenir et de lutter toutes les formes de boucs émissaires et soutenir les personnes isolées et harcelées. Nous devons nous soucié des personnes en souffrance en allant à leurs rencontre. Nous apprenons à intervenir auprès des victimes et des témoins. L’intervention auprès des auteurs est l’affaire des adultes référents » (Eric Verdier, créateur du programme « Sentinelles et Référents »)

Le quatrième et dernier jour du module était consacré à la manière dont les Sentinelles et Référents vont intervenir lorsqu’ils observeront des cas de bouc émissaire ou des situations de harcèlement. Ils ont d’ailleurs présenté leur action lors d’un temps d’échange avec des délégués de classes de seconde, des professeurs principaux et la direction du lycée Touchard-Washington. « Nous prenons à cœur notre mission. Nous ferons le maximum pour accompagner et soutenir les victimes en étant des relais en qui elles peuvent avoir confiance. C’est en agissant collectivement que nous pourront améliorer la situation et lutter efficacement contre le harcèlement », ont confié les élèves « anges gardiens » à leurs camarades, après l’obtention de leur diplôme de « Sentinelles ».

Photos : Mamadi Sangaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *