Risques auditifs : l’engagement de Superforma

La structure musicale sarthoise s’engage toute l’année dans la prévention et la réduction des risques auditifs. Des actions avaient lieu en novembre.

Superforma mène diverses actions de prévention à destination du grand public et des professionnels. En novembre, des opérations ont été menées autour de diverses thématiques : la prévention des risques auditifs, l’éducation au sonore, les évolutions réglementaires. La parution d’un nouveau décret le 7 août dernier impacte le spectacle vivant : abaissement des niveaux sonores, information des publics sur les risques auditifs, mise à disposition gratuite des protections auditives, Création de zones de repos auditifs…Pour les scolaires, Superforma a proposé deux séances de Peace and Lobe, spectacle pédagogique et interactif. « Cette action s’inscrivait dans un contexte particulier d’évolution des mœurs musicales et des technologies (musiques électro-amplifiées) marqué ces 30 dernières années par l’augmentation du temps d’écoute et de pratiques musicales, en particulier chez les jeunes », indique Clément Allet, chargé d’info/ressource, en mettant en exergue l’augmentation des niveaux sonores, la mise en évidence de risques auditifs et la méconnaissance de ces risques et des méthodes de protection.

Le 25 novembre, au Silo, Superforma, organisait, en partenariat avec Agi-Son, le Pole-Pays de la Loire et EarCare Développement, une session de moulages groupés pour des protecteurs auditifs sur mesure, avec filtres acoustiques. Une trentaine de musiciens Sarthois ont pu ainsi bénéficier d’une paire de protections auditives au prix négocié de 89 € (au lieu de 175 € prix tarif individuel).

D’autres actions seront mises en place en janvier 2018.

Jaheli NAMAI. Photos : DR.

Séance de moulage au Silo le 25/11.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *