Raymond Depardon filme les patients en psychiatrie

Véritable icône du documentaire français, le cinéaste et photographe revient sur grand écran avec son film-documentaire intitulé « 12 jours ».

Après déjà deux films tournés en milieu psychiatrique (San Clemente sur un asile à Venise en 1982 et Urgences sur les urgences psychiatriques parisiennes en 1987), Raymond Depardon pose sa caméra dans la salle d’audience du plus grand hôpital psychiatrique de France : le Centre Hospitalier Le Vinatier de Lyon.

Le titre du documentaire, « 12 jours », fait référence à la loi du 27 septembre 2013, stipulant que les patients hospitalisés sans consentement dans les hôpitaux psychiatriques doivent rencontrer un juge des libertés et de la détention avant 12 jours, pour que celui-ci décide de prolonger ou non leur séjour dans l’établissement.

A la croisée de la justice et de la psychiatrie, l’œuvre du cinéaste-photographe interpelle sur la notion de liberté et ne laisse pas insensible. Le spectateur assiste aux audiences, à la succession de dix témoignages de patients, entrecoupés par de poignantes scènes mélancoliques filmées en extérieur…

Actuellement en salles. Durée : 1h27min. Au Mans, au Cinéma Les Cinéastes : http://www.les-cineastes.fr/films/12-jours/

Juliette GOUET.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *