Premiers pas au cinéma convaincants pour Nekfeu

De par un casting flamboyant et une intrigue palpitante, le dernier film de Thierry Klifa « Tout nous sépare » surprend. On retrouve à l’affiche l’emblématique Catherine Deneuve accompagnée de Diane Kruger, Nicolas Duvauchelle et d’un nouveau venu dans le monde du cinéma : Ken Samaras alias Nekfeu.

Une maison bourgeoise au milieu de nulle part. Une cité à Sète. Une mère et sa fille. Deux amis d’enfance. Une disparition. Un chantage. La confrontation de deux mondes.

Un Nekfeu dans la peau d’un manipulateur et maître chanteur

Pour son premier rôle au cinéma, le rappeur Nekfeu joue le rôle d’un manipulateur et maître chanteur. Ben (Ken Samaras), un jeune de cité, connait la vérité sur ce qui est arrivé à son ami Rodolphe (Nicolas Duvauchelle). Pour acheter son silence, Louise et Julia (Catherine Deneuve, Diane Kruger) doivent rembourser la dette que devaient les deux amis à des dealers. Dans ce drame, Nekfeu campe un caïd, un « sale type » comme il se définit lui-même. Pourtant, il se dégage de lui une part d’humanité, de respect et même de gentillesse. Pour ses premiers pas devant la caméra, le rappeur se révèle à la fois émouvant et fascinant, son personnage suscite tour à tour de la haine et de l’attachement. Nekfeu tire son épingle du jeu et s’impose comme une véritable une des bonnes surprises de cette année 2017 dans le cinéma français.

En salles depuis le 8 novembre. Durée : 1h38.

Lilian FREULON.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *