Paul Hamelin porte un regard sur un passé oublié

Depuis plusieurs années, l’artiste manceau redonne vie à des lieux morts en pratiquant l’urbex (exploration urbaine). C’est par la photographie d’endroits abandonnés qu’il s’exprime. Samedi 6 mai, il présentait sa dernière série de photos au Marché des jeunes créateurs. Son exposition est de nouveau visible au Mans jusqu’au 16 juillet.
 
Cette série de clichés sur l’abandon a été créée pour le festival Les photographiques. Elle s’intitule « Regard sur un passé oublié ». Pour le jeune photographe manceau, ce sont des photos justifiées, « un mélange entre art et patrimoine ». Depuis quelques mois, il collabore avec une association de préservation du patrimoine historique du Mans. Sa photo sur le Moulin de Saint-Georges du Bois parle d’elle même. Cet édifice historique était son lieu fétiche pour photographier, c’est là où il a vu son travail de prise de vue évoluer. Ce moulin a été rasé il y a un an. A travers sa création, Paul souhaite ainsi sensibiliser le public sur la préservation des monuments historiques.
 
Du 7 au 15 juin, Paul Hamelin expose au service Enfance, jeunesse et sports du Mans, 13, rue de l’Etoile. Du 16 juin au 16 juillet, il expose au restaurant Lagalery, 92, boulevard de la Petite Vitesse, au Mans. Page Facebook : Urbexwatch.
 
Louka DOUTRE. Photo : Louka Doutre.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *