Lou Doillon se réinvente avec un album lumineux et poétique

Quatre ans après Lay Low, Lou Doillon a fait son retour sur la scène musicale avec un troisième disque magnifique intitulé Soliloquy.

A chaque album, Lou Doillon parvient à se surpasser. Son premier opus, quoi qu’acclamé par la critique, était un peu décevant; servi par une voix plate à la Jane Birkin. C’est en 2015, avec Lay Low, qu’elle a réussi à s’émanciper de son statut de « fille de », en proposant une musique habitée et personnelle. Et autant dire que « Soliloquy » est son meilleur chapitre musical. 

Entourée de producteurs talentueux, Benjamin Lebau (The Shoes) et Dan Levy (The Dø), Lou Doillon donne une nouvelle épaisseur à sa musique en mêlant ses influences blues-folk à des rythmiques électro sophistiquées. Ce qui donne les plus belles réussites de ce disque : l’élégant All these Nights, ou encore des morceaux à l’esthétique vaporeuse dans lesquels sa voix nous transporte vers des paysages gorgés de lumière et de poésie (Nothings, Widows, Snowed In). 

Mais c’est avec It’s you, ballade feutrée partagée avec Cat Power, que le talent de Lou Doillon atteint les plus hauts sommets. Un titre qui impressionne par sa fluidité, sa simplicité et sa puissance. Malgré d’autres chansons moins inspirées, elle s’impose comme une artiste qui compte dans le paysage musical. 

Ismaël EL BOU – COTTEREAU. 

Lou DOUILLON est en concert au Mans, en novembre 2019, au festival Bebop.

Soliloquy, Lou Doillon, 12 chansons, Barclay.

 

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *