Lou Andreas-Salomé : une femme libre

La cinéaste Cordula Kablitz-Post signe un film biographique sur la romancière et psychanalyste allemande qui allait à l’encontre des conventions.

Lou Andreas-Salomé avait Nietzsche, Rilke à ses pieds et fascinait Freud et bien d’autres encore. Grande intellectuelle, romancière et psychanalyste, elle s’intéressait plus particulièrement à la philosophie. Ce biopic retrace son parcours, de son enfance à un âge avancé où, menacé par le régime nazi qui brûlait les livres des juifs, elle décide de se confier à un jeune éditeur pour écrire ses mémoires.

Le film raconte des épisodes marquants d’une existence riche mais aussi tourmentée, à travers des photos qu’elle possède et fait revivre l’instant même de la photographie. Lou Andreas-Salomé a dû aller à l’encontre de sa mère rigide pour mener sa vie telle qu’elle l’entendait, ce qui était dur pour une femme de cette époque. Elle allait à l’encontre de toutes conventions.

La comédienne Katharina Lorenz parvient à donner force et sensibilité à son personnage, modèle, hier, comme aujourd’hui, d’une femme libre.

En salles depuis le 31 mai 2017 aux Cinéastes (Le Mans). Durée : 1h53.

Teddy CHEVRAIN.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *