« Les Invisibles » rayonnent dans les salles obscures

L’Envol, centre d’accueil pour femmes SDF, ouvre ses portes chaque matin à 8h00, mais les habituées attendent, impatientes, devant les grilles, avant l’heure. Là-bas, elles sont accueillies chaleureusement, écoutées, elles peuvent décompresser. Mais la structure de jour doit fermer dans les prochains mois car la municipalité la juge inefficace pour sa mission de réinsertion de ces sans-abris. Mais deux travailleuses sociales, Audrey et Manu, vont se battre jusqu’au bout pour ces femmes. Elles vont outrepasser leur fonction et transgresser la loi pour réinsérer les SDF avant que le centre ne disparaisse.

Mélange subtil d’humour et d’émotion

Cette comédie sociale est incroyable par sa justesse. Tout en dressant le portrait de femmes courageuses et dignes, elle rend hommage à toutes ces exclues qui luttent pour s’en sortir. Le film aborde aussi les obstacles auxquels sont confrontées les travailleuses sociales et démontrent l’absurdité de certaines règles. En mêlant subtilement humour et émotion, Louis Julien Petit signe une œuvre lumineuse et réaliste sans tomber dans le pathos. Les actrices sont toutes époustouflantes : Corinne Masiero, Audrey Lamy, Déborah Lukumuena, Adolpha Van Meerhaeghe…Certaines ayant connu l’enfer de la rue jouent même leur propre histoire.

En salles depuis le 9 janvier. Durée : 1 h 42.

Coline COCHETEUX.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *