La famine frappe à nouveau l’Afrique de l’Est

L’est de l’Afrique est touché par une crise humanitaire causée par une forte sécheresse et des conflits persistants, menaçants 20 millions d’habitants.

Le 20 février, la famine était officiellement déclarée au Soudan du Sud. Il pourrait être rejoint par le Niger, le Nigeria, le Cameroun, le Yémen et la Somalie si une aide humanitaire n’est pas apportée d’urgence. Dans ces pays, la sécheresse fragilise des populations déjà confrontées à des années de conflits. Les maladies, comme le choléra et la diarrhée aiguë, se propagent, s’ajoutant à une pénurie d’eau et de nourriture. La communauté internationale est appelée à se mobiliser pour éviter que la situation ne s’aggrave et que 20 millions de personnes ne meurent de faim et de soif.

Le Halo Magazine.

Crédit photo : Siegfried MODOLA/REUTERS.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *