Chaleur, bonheur et partage au festival Garorock

Pour cette 22e  édition, du  jeudi 28 juin au samedi 30 juin, à Marmande, les nombreux festivaliers avaient de l’énergie à revendre entre les concerts et les animations. Les fortes températures n’ont pas calmé leur enthousiasme.

L’événement n’a finalement duré que trois jours au lieu de quatre à cause d’une alerte orange aux orages. Malgré l’annulation de la dernière journée, cette 22e édition a connu un franc succès (150 000 entrées) grâce à son incroyable affiche. En marge des prestations musicales, les nombreuses animations, parmi lesquelles ventriglisse & aquajump, ont notamment fait le bonheur des festivaliers.

« J’ai apprécié les concerts et l’ambiance camping. La plateau musical était d’enfer », raconte Pablo, un spectateur. Malgré la chaleur étouffante, le public ne s’est pas laisser affaiblir et s’est donné de bout en bout. Au petit matin, certains continuaient à chanter et danser.

Garorock, un festival bon enfant

Garorock a élargi ses horizons en s’ouvrant à d’autres genres comme le rap avec pour exemple Damso, la pop avec Angèle ou encore la techno avec Nina Kraviz. « D’une scène à l’autre, l’atmosphère et les univers sont différents, on n’a pas le temps de s’ennuyer », explique une festivalière. Orelsan, Marilyn Manson, Dj Snake, pour ne citer qu’eux, ont transcendé les spectateurs présents à Marmande.

Les activités ludiques de plein air (garofoot, mini fête foraine, mise en beauté, big pong…) ont créé de la complicité et offert des moments de partage pour des festivaliers à l’énergie débordante. « C’est assez amusant d’observer la cohabitation entre ceux qui tentent de se reposer sur l’herbe à l’abri du soleil et ceux restant actifs non stop. Ce festival est bon enfant », conclut un habitué des lieux.

Reportage et photos de Noémie COURCELLE.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *