Alexandre Haslé donne vie à des marionnettes sur scène

L’Espal a accueilli deux représentations de La pluie le mardi 13 et mercredi 14 mars. Le metteur en scène et comédien revisite un texte de l’auteur australien Daniel Keene dans un théâtre de marionnettes et d’objets.

Ce spectacle raconte l’histoire d’une vieille femme nommée Hanna. Au fil des années, elle a constitué une véritable collection d’objets. « Il fut un temps où les gens me donnaient toutes sortes de choses, des miches de pain encore toutes chaudes à la sortie du four des biscuits moelleux saupoudrés de sucre glace des trognons de pomme, et des boîtes d’allumettes grillées des fleurs jaunes, et des paquets en papier kraft retenus par de la ficelle des couvertures, et des tasses et des bouilloires et des souliers d’enfants et des plats ébréchés et des bocaux et des bocaux de cendres et la pluie. Un jour, quelqu’un m’a donné la pluie », raconte-t-elle. Obsédée par le souvenir de ces silhouettes, elles vont apparaître comme une vague réminiscence. Sous cette invocation de disparus, de magnifiques personnages apparaissent dans une scénographie simple et touchante. Après un an et demi de travail, Daniel Keene communique son amour du livre d’Alexandre Haslé pour partager avec les spectateurs un dialogue silencieux.

Prochaines représentations : jeudi 15 mars, 20h, à l’Espal, rue de l’Esterel, au Mans. Tarifs : de 8 € 23 €.

Emma FILLEUL.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *