Quatre jours pour vibrer au son des cuivres

Le festival dédié aux instruments dotés d’une embouchure fait son retour à Mamers. Jazz, blues, funk, brass band, musique de rue, soul, musique électronique : une multitude de styles vont se croiser sur cette sixième édition mettant le tuba à l’honneur.

Depuis 2013, le territoire de Mamers célèbre les cuivres dans toutes leurs diversités. Pendant quatre jours, l’association Musique en Saosnois et le Réseau Spedidam proposent une affiche des plus éclectiques mêlant artistes de renommées internationale et découvertes. Le tuba sera à l’honneur de cette sixième édition du son des cuivres qui devrait autant ravir les mélomanes que les néophytes.

Keziah Jones en tête d’affiche

Le tromboniste Fred Wesley, figure emblématique du jazz funk et ancien partenaire de James Brown, lancera les festivités. Le public va notamment applaudir Malted Milk, Serge Lavalette, Journal Intime (spectacle hommage à Jimi Hendrix), Bokeh Tuba 5tet, Saxhornia, The Amazing Keystone Big Band, Un Poco Loco, la fanfare No Water Please. Keziah Jones, créateur du blufunk et révélé en avec le tube Rythm is love est une des têtes d’affiche du plateau. Sa formation sera exceptionnellement accompagnée du trompettiste Alexis Bourguignon.

Le tuba sera l’instrument mis à l’honneur lors de cette édition. Le célèbre tubiste Portugais Sergio Carolino se produira pour l’occasion aux côtés du Paris Brass Band, une des formations incontournables du brass band hexagonal.

En clôture, les festivaliers pourront assister à une séance Jazz & Cinéma, deux disciplines étroitement liées. Ils auront l’occasion d’écouter, entres autres, les thèmes de Goldfinger, La Panthère Rose, Les Aristochats, Mission Impossible ou Mannix.

Du jeudi 28 juin au dimanche 1er juillet, Le son des cuivres à l’espace Saugonna de Mamers (Sarthe) et CDC Maine Saosnois. Infos pratiques sur le site lesondescuivres.com

Jaheli NAMAI.

Photos : Fred Wesley, Keziah Jones, No Water Please (Droits réservés).

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *