Ismène à l’Espal : captivant et déconcertant

Marianne Pousseur a joué Ismène à l’Espal, au Mans, mardi 21 novembre. La chanteuse et comédienne incarnera Phèdre et Ajax, jeudi 23 et vendredi 24 novembre, dans la même salle. Ces trois pièces forment en effet une trilogie, en rapport avec un théâtre d’éléments. Ismène représentative de l’eau, est la sœur d’Antigone, invisible et pleine de mystère. Les trois textes sont écrits par Yannis Ritsos, la mise en scène subjuguante est de Enrico Bagnoli, Marianne Pousseur et Cie Khroma. Musique, chant et théâtre s’entremêlent pour transporter le spectateur dans une autre dimension. Le corps de la comédienne se métamorphose à travers Ismène, Phèdre et Ajax, elle ouvre une bulle de vulnérabilité et d’intime dans l’écho de l’humain. Marianne Pousseur décrit ses monologues comme des dialogues silencieux avec le public. Ismène s’est révélée être une pièce déconcertante, captivante et merveilleuse.

Emma FILLEUL.

Prochains rendez-vous : jeudi 23 novembre (Phèdre), vendredi 24 novembre (Ajax), au théâtre de l’Espal, rue d’Esterel, Le Mans.

Photo : DR.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *