De surprenants marchés au Vietnam

Quand on imagine le Vietnam, on pense avant tout aux rizières, aux rochers de la baie d’Halong et aux villes grouillantes de scooters…

Parmi toutes les merveilles de ce pays, il ne faut pas manquer les marchés typiques. En effet, l’un des plus impressionnants se situe au nord ouest du Vietnam, tout proche de la frontière chinoise dans le village de Can Cau. Y aller n’est pas chose aisée; les camions et les scooters arrivent sans cesse par une route très étroite, avec de forts risques d’éboulements dus aux pluies. Mais une fois arrivé au cœur de ce marché boueux, on découvre alors un lieu très surprenant. Les touristes se font rares, ce qui permet à ce marché de garder son aspect authentique. De nombreux commerçants issus de différentes ethnies minoritaires montagnardes viennent ici pour vendre ce qu’ils ont pu cultiver ou fabriquer dans leurs villages. Ils sont reconnaissables à leurs tenues traditionnelles, colorées, spécifiques pour chacune des ethnies. Ils vendent des vêtements, des bijoux, des épices, des légumes…

Les animaux sont malheureusement maltraités.

La vente d’animaux est aussi importante. On peut voir un immense marché aux buffles, des combats de coq et des oiseaux vendus pour la qualité de leur chant. Malheureusement, les animaux ne sont pas bien traités. Les poules sont enfermées à plusieurs dans de minuscules cages tout comme les cochons qui eux ne voient que le noir de leur sac. Seul un trou laisse dépasser leur groin pour qu’ils puissent respirer. Il est aussi surprenant de voir des chiots vendus pour être mangés. Bien que ces images puissent être choquantes, elles nous montrent la différence de nos cultures et de nos conditions de vie.

Paul MARGUET. Photos : Paul Marguet.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *