« Adapter Nicky Larson, un rêve de gosse »

Mardi 18 décembre dernier, l’équipe de la bande à Fifi était invitée au Mans pour l’avant-première de Nicky Larson et le parfum de Cupidon. Avant la projection au cinéma Pathé des Quinconces, Philippe Lacheau, Julien Arruti, Tarek Boudali et Kamel Guenfoud se sont confiés en toute décontraction à vitav.fr. Morceaux choisis.

Pourquoi avoir adapté Nicky Larson au cinéma ?
Philippe Lacheau : Quand nous avions 13 ans, nous étions fans de ce dessin animé. On s’est dit « pourquoi ne pas le transposer au cinéma ? ». C’était un peu comme un rêve de gosse d’adapter sur grand écran cette œuvre qui a bercé notre enfance. Par ailleurs, Tsukasa Hōjō, le créateur, a validé le scénario et a aimé le film. C’est incroyable !

« Ne pas trahir l’œuvre originelle » (Philippe Lacheau)

Pensez-vous que ce film va séduire les fans de ce manga culte ?
Depuis le début de la tournée des avant-premières, les premiers retours sont positifs. Nous avions à cœur de ne pas trahir l’œuvre originelle. Nous voulions faire un film qui plaise autant aux fans de Nicky Larson qu’à ceux qui ne connaissent pas la série.

Qu’est-ce qui a été le plus difficile à réaliser dans cette adaptation ?
Philippe Lacheau : Les scènes d’actions, les courses poursuites et les passages dans lesquelles joue Julien (rires).
Tarek Boudali : Nous avons sorti cinq films en cinq ans, mais la réalisation de chaque projet demande beaucoup de temps et de travail.

« Des scènes d’action de « ouf » et l’intrigue est mortelle » (Kamel Guenfoud)

Comment s’est formée la bande à Fifi ?
Philippe Lacheau : Je connais Julien depuis l’enfance. Nous avons grandi dans la même résidence et fréquenté la même école. Tarek et Julien se sont rencontrés au lycée. Julien m’a dit un jour, « je connais quelqu’un de complètement taré. Il fait le paresseux dans la cour et reste accrochés a un poteau, c’est un ouf ». Il me l’a présenté et ce fut un coup de foudre amical, sauf pour ma mère qui croit que Tarek est amoureux de moi (rires).

Quels sont vos arguments pour donner envie de voir ce film ?
Philippe Lacheau : Les jeunes qui ne connaissent pas Nicky Larson peuvent voir cette adaptation sans problème. Si vous avez aimé nos films précédents (Babysitting, Alibi.com), vous allez kiffer celui-ci. Il n’est pas moins drôle, c’est juste qu’il y a de l’action et Julien Arruti a pris 8 kg de gras pour ce film.
Julien Arruti : Vous verrez Philippe Lacheau torse nu. Il a pris des muscles, ça vaut le détour !
Tarek Boudali : Il y a le même humour avec de l’action en plus.
Kamel Guenfoud : Il y a des scènes d’action de « ouf », l’intrigue est « mortelle ». Si vous n’allez pas le voir, Mammouth se chargera de vous (rires) !

Propos recueillis par Mattéo LEBRETON.

Nicky Larson et le parfum de Cupidon sort en salles le mercredi 6 février 2019.

Merci à Philippe, Julien, Tarek et Kamel pour leur disponibilité et à l’équipe du Pathé du Mans pour son accueil.

 

 

 

 

 

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *