Mon incroyable immersion au festival Garorock

« Arrivée vendredi 29 juin à Marmande pour le festival Garorock, les tentes à la main, à la recherche en plein soleil d’un emplacement sur le camping. J’ai très vite sentie une grosse ambiance avant même que les artistes ne montent sur scène. Un des moments forts et inoubliables de ce périple musical fut sans nul doute la conférence de presse d’Eddy de Pretto. Je n’oublie pas non plus la prestation de Rilès qui a déclenché l’hystérie dans la fosse.

De bon matin, les yeux cernés, je pars à la découverte des douches collectives. Surprise, l’attente et la propreté sont respectables. Pour une ambiance conviviale, tranquille, mais festive à la fois, la scène « Le Repère » est le spot idéal. Étonnamment arrive LA déception : Nekfeu. Mais désillusion vite oubliée grâce à la performance de Dj Snake dont le set a fait trembler Marmande et les beats puissants de Nina Kraviz.

La journée du dimanche 30 juin annulée (vigilance orange pour risques d’orage), une atmosphère morose s’installe à Garorock. Le camping se vide petit à petit, les festivaliers se disent au revoir. C’est la fin de ce week-end incroyable, festif, dansant et j’en passe. Et comme dirait Orelsan, « à l’année prochaine ! » » 

Noémie COURCELLE.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *