Harcèlement scolaire : causes et conséquences

Marion Fraisse s’est pendue chez elle à l’âge de 13 ans, le 29 février 2013 parce qu’elle se faisait harceler par ses camarades de classe. Nora, sa maman, a cherché à connaître les causes du suicide de sa fille. Après les avoir trouvé, elle a raconté ces évènements dans un livre intitulé Marion, 13 ans pour toujours. Le récit a ensuite été adapté en film et diffusé sur France 3 en septembre 2016.

« Je n’ai pas réussi à dire tout ce que j’ai sur le cœur, mais maintenant je le fais, même si mon cœur ne bat plus » – Marion Fraisse.

 

Au début du téléfilm, Marion est harcelée moralement. Plus les semaines passent, plus ses camarades de classe deviennent méchants. Ils se mettent alors à l’intimider physiquement (ils la touchent sous sa jupe, ils lui jettent des boulettes de papier, les filles la touchent et la prennent en photo dans les vestiaires et elle reçoit des messages insultants sur internet…).

Ne pouvant plus supporter ces agressions incessantes, Marion décide de mettre fin à ses jours en se pendant dans sa chambre. Elle inflige le même sort à son téléphone et laisse une lettre dans laquelle elle s’adresse directement à ses harceleurs.

Ce drame nous plonge au cœur d’un problème qui touche de nombreux jeunes.

 

 

Un élève peut se faire harceler pour diverses raisons :
– L’acné (les boutons).
– Le début de la puberté (apparition des poils).
– L’intelligence (le fait d’avoir des bonnes notes).
– L’alimentation (anorexie, boulimie).
– Couleur de peau ou de cheveux.
– Handicap.
– Religion et origine.

« Une photo c’est perso, la partager c’est harceler. »

Les conséquences du harcèlement scolaire :
– Automutilation.
– Échec scolaire.
– Dépression et/ou angoisse.
– Troubles du sommeil.
– Rejet social.
– Suicide.

Les peines encourues par les harceleurs :
– 6 mois de prison et 7 500 euros d’amende pour les mineurs.
– 1 an de prison et 15 000 euros d’amende pour les majeurs.

Comment agir contre le harcèlement :
– Prévenir le professeur ou la direction de l’établissement.
– Numéro vert « Non au harcèlement » : 3020.
– Numéro vert pour le cyber-harcèlement « Net écoute » : 0800 200 000.
– Numéro vert « Fil Santé Jeunes »: 0800 235 236.

Léa, Marie, en collaboration avec l’unité d’enseignement de l’hôpital du Mans.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *